Qui sont les 13 premiers otages israéliens libérés ?

Qui sont les 13 premiers otages israéliens libérés ?

Le Hamas a libéré ce vendredi 13 otages israéliens dans le cadre de l’accord conclu avec Israël après 49 jours de guerre. Le Qatar a facilité la première trêve qui durera initialement quatre jours, au cours desquels il y aura des remises continues de captifs et des libérations de prisonniers palestiniens. Dans le même temps, l’entrée de l’aide humanitaire est facilitée par le passage de Rafah, en Égypte, qui a également participé aux négociations.

Dix autres otages thaïlandais et un Philippin ont également été libérés par le Hamas. C’étaient des ouvriers du kibboutz. Cette mesure est le résultat d’un autre accord entre le gouvernement thaïlandais et l’organisation terroriste. Auparavant, le Hamas avait renvoyé deux femmes, mère et fille, américaines d’origine israélienne, Judith et Nathalie Raanan, et deux Israéliennes âgées, Yocheved Lifschitz, l’une des plus âgées à 85 ans, et Nurit Cooper, 79 ans.

Le Hamas a mené le 7 octobre la plus grande attaque contre Israël depuis la Shoah. Elle a d’abord lancé une vague de milliers de roquettes, puis a envahi le territoire israélien depuis la bande de Gaza. Quelque 2 000 terroristes ont pris d’assaut les kibboutzim près de Gaza.

Ils ont assassiné environ 1 200 Israéliens et citoyens d’autres nationalités, dont la soldate hispanique israélienne Maya Villalobo à la base militaire de Nahal Oz et le Basque Iván Illarramendi, initialement considéré comme kidnappé. Mais lui et son épouse d’origine chilienne avaient été assassinés et leurs corps brûlés.

Depuis ce fatidique 7 octobre, les 13 otages qui ont pu rentrer en Israël ce vendredi étaient aux mains du Hamas. Tous, femmes de différents âges et enfants, sont en bonne santé, comme l’a confirmé la Croix-Rouge.

L’association BringThemHome a dévoilé les noms des 13 premiers libérés en ce premier jour de trêve :

Yaffa Adar

A 85 ans, Yaffa est l’un des otages les plus âgés. La vidéo dans laquelle les terroristes la transportaient dans une voiturette de golf est devenue virale. Il a trois enfants (Moshe, Vered et Erez), huit petits-enfants et sept arrière-petits-enfants. L’une de ses petites-filles, Tamir Adar, 38 ans, est toujours détenue par le Hamas. Tamir est mère de deux enfants : Neta, trois ans, et Assaf, sept ans.

Hanna Péri

Il a émigré d’Afrique du Sud vers Israël dans les années 1960. Hanna Peri, 79 ans, s’est ensuite installée à Kibut Nirim, où il tenait une épicerie. Elle est mère de trois enfants, dont l’un a été assassiné par le Hamas et un autre kidnappé. Il souffre de diabète et d’une grave perte de vision d’un œil. Il aime prendre soin de son jardin et être avec son chat. Pratiquez le tai-chi.

Margalit Moïse

A 78 ans, Margalit Moses est l’une des otages à la santé les plus fragiles. Elle a survécu au cancer et souffre de diabète et de fibromyalgie. J’avais besoin de médicaments contre la tension artérielle et la thyroïde. Amoureuse de la nature, elle est une ornithologue passionnée. L’été dernier, il a aimé naviguer dans le nord de la Norvège. Margalit adore tricoter et tricote constamment des gilets et des pulls pour ses petits-enfants.

Ruthy Munder

Ruthy, 78 ans, est allée célébrer le Shabbat avec sa fille et son petit-fils au kibuz Nir Oz. Née à Bar Yaacob, elle a rencontré son mari Avraham dans un kibboutz. Ils ont eu deux enfants, Keren et Roei. Elle a travaillé comme bibliothécaire et couturière. Elle aime tricoter et peindre. Elle est désormais à la retraite.

Adina Moshe

Mère de quatre enfants (Maya, Yael, Sasson et Amos), Adina Moshe, 72 ans, a été kidnappée au kibboutz Nir Oz. Elle a été témoin du meurtre de son mari, Sa’id Moshe. Elle aime la cuisine, le jardinage et la lecture.

Hannah Katzir

Sa famille et ses amis la décrivent comme une femme au grand cœur qui se donnait aux autres. Elle a travaillé pendant de nombreuses années comme gardienne au kibboutz. Hannah et son mari Rami, assassiné, formaient un couple inséparable, toujours ensemble. Hannah est mère de trois enfants et grand-mère de six petits-enfants. Pendant des années, elle s’est occupée avec dévouement des enfants du kibboutz Nir Oz et s’est entièrement consacrée à sa famille. Son mari Rami a été tué par des terroristes.

Daniel Aloni et sa fille Emilia

Daniel Aloi et sa fille de six ans ont été surpris par les terroristes alors qu’ils se trouvaient au kibboutz Nir Oz, chez la sœur de Daniel, Sharon Aloni-Cunio. Sharon a également été kidnappée avec ses jumeaux Emma et Yuli, ainsi que son père, David Cunio. Le 7 octobre à 11 heures, heure locale, Daniel a envoyé un message à la famille disant qu’il y avait des terroristes dans sa maison et qu’il craignait de ne pas survivre.

Karen et Ohad Munder

Karen, 54 ans, est la mère d’Ohad, neuf ans. Ils rendaient visite à la famille, aux grands-parents d’Ohad, Avraham et Ruth, lorsque les terroristes ont fait irruption dans le kibboutz. Ils devaient rentrer chez eux à Kfar Saba le samedi 7 octobre. Ohad a eu neuf ans le mois dernier en captivité. Des milliers d’Israéliens se sont souvenus de lui ce jour-là. Karen est enseignante en éducation spécialisée et entraîneure de volleyball. À Bnei Brak, elle est connue pour son dévouement, maintes fois récompensé. Les Munder sont la famille du ministre conseiller de l’ambassade d’Israël, ​​Dan Poraz.

Doron Katz Asher et ses filles Aviv et Raz

Doron se trouvait au kibboutz Nir Oz avec sa famille lorsqu’il a été arrêté avec ses deux filles, Aviv et Raz, qui ont également été publiés. Aviv a deux ans et demi et Raz quatre et demi. Il existe des enregistrements de son transfert à Gaza. Doron est marié à Yoni et ils vivent avec leurs deux filles à Ganot Hadar où elle travaille comme comptable.

A lire également