L'un des touristes survivants de l'attaque en Afghanistan est déjà en route pour l'Espagne.

L'un des touristes survivants de l'attaque en Afghanistan est déjà en route pour l'Espagne.

L'un des deux Espagnols restés indemnes lors de l'attaque de vendredi à Bamiyan, dans le centre de l'Afghanistan, rentre en Espagne tandis que les un autre reste pour l'instant dans le pays asiatique, où sont-ils déjà arrivés des diplomates pour aider dans tous les arrangements et dans le rapatriement des trois défunts, ont rapporté des sources du ministère des Affaires étrangères.

Selon des sources, le deuxième Espagnol qui n'a pas été blessé dans l'attaque a préféré y rester « par sa volonté » car il doit effectuer « quelques arrangements personnels » et je retournerai en Espagne « dès que je le déciderai ».

Pendant ce temps, l'ambassadeur d'Espagne Ricardo Losa est déjà arrivé à Kaboul, qui réside à Doha (Qatar) depuis que l'Espagne a fermé son ambassade en août 2021 après l'arrivée au pouvoir des talibans pour des raisons de sécurité. A ses côtés, un autre diplomate de l'ambassade au Pakistan l'a également fait.

Tous deux sont arrivés au pays pour aider les survivants de l'attaque ainsi que de gérer le rapatriement des corps des trois défunts. Selon les Affaires étrangères, ils resteront dans le pays aussi longtemps que nécessaire « jusqu'à ce que tout le monde quitte le pays et que tous les corps soient rapatriés ».

En ce sens, ils sont en contact avec l'hôpital de Kaboul où reste hospitalisée la femme espagnole blessée lors de l'attaque, après avoir été transférée de Bamiyan. Selon des sources, « évolue favorablement à partir des blessuresmais son pronostic est réservé. »

« Les diplomates s'efforcent d'accélérer les procédures administratives pour le rapatriement des corps des trois Espagnols décédés », ont souligné les sources.

Un groupe de six Espagnols, accompagnés de plusieurs Afghans et touristes d'autres nationalités, a été attaqué vendredi alors qu'ils faisaient quelques courses dans un bazar de Bamiyan, la capitale de la province du même nom célèbre pour les bouddhas géants que les talibans avaient autrefois dynamité.

Trois d'entre eux, tous catalans, est mort dans la fusillade tandis qu'un autre a été blessé et a dû être transporté d'urgence à Kaboul. Pour l'heure, aucun groupe n'a revendiqué l'attaque, l'œuvre d'au moins un homme armé non identifié qui a ouvert le feu sur eux, selon les survivants.

A lire également