La justice britannique retarde l'extradition d'Assange

La justice britannique retarde l'extradition d'Assange

La Haute Cour de Londres a décidé ce mardi de reporter sa décision sur l'appel du cas du journaliste australien Julien Assangefondateur du portail WikiLeaksil ne sera donc pas extradé vers les États-Unis dans l’immédiat.

Les juges Victoria Sharp et Adam Johnson, qui ont évalué les arguments des parties pendant plusieurs semaines, ont estimé qu'un éventuel appel d'Assange pourrait partiellement aboutir, et ont donc offert au gouvernement américain la possibilité d'« offrir des garanties » contre ces arguments.

Selon le jugement, le tribunal a donné trois semaines au gouvernement américain pour fournir des assurances satisfaisantes qu'Assange pourra invoquer pour sa défense le premier amendement de la Constitution américaine, relatif à la protection de la liberté d'expression.

Il faudra également garantir que l'Australien ne subira aucun préjudice lors du procès en raison de sa nationalité, qu'il bénéficiera des mêmes protections du premier amendement qu'un citoyen américain et qu'il ne sera pas soumis à la peine de mort.

Si ces garanties ne sont pas données, Assange sera autorisé à faire appel, mais si elles sont offertes, les parties auront la possibilité de présenter des observations supplémentaires lors d'une audience le 20 mai, afin de prendre une décision sur la possibilité de faire appel. . .

Les États-Unis demandent qu’Assange soit extradé pour 18 crimes d’espionnage et d’intrusion informatique, à la suite de ses révélations explosives sur son site Internet qui, entre 2010 et 2011, révélaient des crimes de guerre présumés des États-Unis en Irak et en Afghanistan.

Selon la défense d'Assange, ces crimes sont passibles de 175 ans de prison aux États-Unis.

Assange a été arrêté une première fois en 2010 à la demande de la Suède pour un dossier archivé, mais en 2012 il s'est réfugié à l'ambassade d'Équateur à Londres, pour être arrêté en 2019 par la police britannique, une fois que ce pays l'a expulsé. … son statut d'asile et est depuis incarcéré à la prison de Belmarsh, près de Londres.

Toutes les clés de l'actualité et des dernières nouvelles, dans le Chaîne WhatsApp El Independiente. rejoindre ici

A lire également