L'ambassadeur de Suisse en Espagne "aime aussi les fruits"

L'ambassadeur de Suisse en Espagne « aime aussi les fruits »

À l'ambassadeur de Suisse en Espagne, Hanspeter Mock, il aime les fruits. Et celui espagnol, pour plus de détails. « En Suisse, nous aimons les fruits. Et si c'est d'Espagne, c'est encore mieux !« , explique le chef de la légation diplomatique du pays suisse à Madrid sur son compte de réseau social Isabel Díaz Ayuso en novembre dernier à la tribune du Congrès des députés.

Dans un événement qui a soulevé de la poussière, en novembre dernier, Díaz Ayuso a murmuré un « fils de pute » depuis les tribunes des invités du Congrès, lors de la séance d'investiture de l'actuel chef de l'Exécutif, lorsque Pedro Sánchez parlait du frère du président régional. Dans sa réponse au leader du PP, Sánchez a assuré que l'ancien président du PP, Pablo Casado, « a alerté d'un probable cas de corruption de la part du président de la Communauté de Madrid » et que la réponse de Feijóo a été de  » évacuer M. « Marié par un coup de mano et ruiner l'affaire de corruption de Mme Ayuso. »

Se moquer, qui est ambassadeur de Suisse en Espagne et en Andorre depuis septembre 2020, relie sa publication saisissante, qu'il accompagne d'une photographie sur laquelle il apparaît tenant une paire d'oranges entre les drapeaux de la Suisse et de l'Espagne, avec une autre précédente dans laquelle il est expliqué que l'Espagne est le principal fournisseur de fruits de la Suisse. « En Suisse, puisque nous sommes européens, nous consommons des fruits européens (84% de tous les fruits importés dans le pays). Notre premier fournisseur est l'Espagne, suivi de l'Italie et de la Grèce », détaille-t-il.

Toutes les clés de l'actualité et des dernières nouvelles, dans le Chaîne WhatsApp El Independiente. rejoindre ici

A lire également