L'Iran saisit un cargo "lié" à Israël

L'Iran saisit un cargo « lié » à Israël

Ce samedi, les Gardiens de la révolution iraniens ont capturé un navire « lié » à Israël dans le golfe Persique. « La marine des Gardiens de la révolution a saisi un cargo lié au régime sioniste », a rapporté l'agence Tasnim, liée à ce corps militaire d'élite.

Le navire capturé est le MSC Aries, battant pavillon portugais et, selon Tasnim, lié à la société Zodiac Maritime, basée à Monaco et disposant d'une flotte de plus de 180 navires et appartenant au milliardaire israélien Eyal Ofer. Des médias iraniens comme l'agence SNN ont diffusé des vidéos de soldats descendant d'un hélicoptère et montant à bord d'un navire.

Le bateau, selon les portails maritimes, a quitté Khalifa, aux Émirats arabes unis, en direction de Nhava Sheva, en Inde. Sa dernière position reçue était hier au même endroit où a eu lieu l'arraisonnement, en bordure des eaux territoriales iraniennes, où il aurait été emmené par des agents des Gardiens de la Révolution.

Confirmation israélienne

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Israel Katz, a confirmé les faits ce samedi. « Le Corps des Gardiens de la révolution iraniens a saisi un cargo civil portugais, appartenant à un membre de l'UE, qu'il prétend être la propriété israélienne », a déclaré aujourd'hui Katz dans un communiqué. « Le régime de l'ayatollah Khamenei est un régime criminel qui soutient les crimes du Hamas et mène désormais une opération de piraterie en violation du droit international », a-t-il ajouté, avant d'appeler l'UE à déclarer « immédiatement » les Gardiens de la révolution iraniens comme organisation terroriste. qui entraîne des sanctions.

L’Iran capture fréquemment des pétroliers et des cargos dans le détroit d’Ormuz et le golfe Persique. La dernière fois, c'était le 11 janvier, lorsqu'un navire a accosté et transféré dans les eaux iraniennes dans la mer d'Oman. Cependant, Cet incident revêt une importance particulière dans le contexte actuel, alors que la communauté internationale attend des représailles imminentes de l'Iran contre Israël pour l'attaque du 1er avril contre son consulat à Damas, qui a coûté la vie à six Syriens et sept membres des Gardiens de la révolution, dont le chef de sa branche des Forces armées Qods. Syrie et Liban, général de brigade Mohamed Reza Zahedi. Téhéran attaquera « le plus tôt possible », a déclaré hier le président nord-américain Joe Biden.

« Israël est en état d'alerte élevé. Nous avons accru notre volonté de protéger Israël d'une nouvelle agression iranienne. Nous sommes également prêts à répondre », a déclaré aujourd'hui le porte-parole militaire israélien et contre-amiral Daniel Hagari dans un communiqué, faisant allusion à l'opération iranienne.

Toutes les clés de l'actualité et des dernières nouvelles, dans le Chaîne WhatsApp El Independiente. rejoindre ici

A lire également