Bruxelles étudie les tarifs sur les batteries de voitures électriques en provenance de Chine

Bruxelles étudie les tarifs sur les batteries de voitures électriques en provenance de Chine

Dans la course à la transition écologique, la Chine est leader dans la production de batteries, nécessaires à l’alimentation des véhicules électriques. Or, une enquête de la Commission européenne a révélé qu'une partie de la chaîne de valeur de ces batteries est subventionnée par le gouvernement chinois, au détriment des producteurs européens. Face à cette situation, Bruxelles envisage d’imposer des droits de douane sur les importations.

Le vice-président de la Commission européenne, Margaritis Schinas, a expliqué que l'exécutif communautaire a contacté les autorités chinoises pour « résoudre les problèmes identifiés ». Si ces conversations ne résolvent pas la situation, Bruxelles imposera une série de droits compensateurs provisoires à partir du 4 juilletsoit.

Spécifique, Des pourcentages ont été fixés qui atteignent jusqu'à 38,1% pour certains producteurs. Pour BYD, la Commission a fixé un tarif de 17,4 %, pour Geely de 20 % et pour Saic de 38,1 %. Dans le communiqué publié, Bruxelles souligne que les autres fabricants ayant coopéré à l'enquête auront un tarif de 21%, les non-coopérateurs devront assumer un taux de 38,1%.

Actualités en expansion

A lire également