Israël envoie une délégation au Qatar et estime qu'il est désormais possible d'avancer vers une trêve à Gaza

Israël envoie une délégation au Qatar et estime qu’il est désormais possible d’avancer vers une trêve à Gaza

Le gouvernement israélien a donné son feu vert à une délégation pour se rendre au Qatar dans les années à venir dans le but de faire avancer les négociations en vue d’une pause dans la guerre dans la bande de Gaza en échange de la libération des otages détenus par le Hamas dans la moitié du territoire. manifestations menées à Tel-Aviv par les proches des personnes kidnappées.

Après des mois de stagnation, les dernières réunions en Paris Les chefs de l’agence de renseignement israélienne Mossad et du service de sécurité nationale Shin Bet ainsi que des médiateurs des États-Unis, du Qatar et de l’Égypte semblent avoir fait des progrès. Le conseiller israélien à la sécurité nationale, Tzachi Hanegbia déclaré lors d’un entretien samedi soir qu' »il est probablement possible d’avancer vers un accord ».

L’Egypte a précisément confirmé que les négociations tenues à Paris pour une trêve entre Israël et le Hamas « ont eu un résultat positif » et sont « à un stade avancé », comme l’a rapporté Efe ce dimanche, des sources sécuritaires égyptiennes. « Les pourparlers ont abouti à un résultat positif et à un point de rencontre au cours duquel une trêve relativement longue pouvant aller jusqu’à six semaines serait déclarée », ont indiqué les sources, qui ont requis l’anonymat.

Libération des otages par étapes et six semaines de trêve

Ils ont précisé que l’accord comprend, dans sa première phase, la libération de 30 otages détenus par le Hamas depuis l’attaque de ce groupe contre Israël le 7 octobre, en échange de 300 prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes.

« De plus, dans cette première phase, il y aura un cessez-le-feu complet et le retrait des forces israéliennes de Gaza (…) puis d’autres étapes (de négociations) suivront jusqu’à ce que la libération de tous les otages détenus par le Hamas soit complète », ont-ils ajouté.

Ils ont également souligné que durant cette première phase de la trêve « les négociations aborderont des questions telles que l’avenir de Gaza, la solution à deux États (un palestinien avec Israël) et la relance des négociations de paix entre Israël et la Palestine ».

Les sources ont attribué cette « évolution positive » aux « concessions des représentants du Hamas concernant bon nombre de leurs demandes », et ont déclaré que ces concessions « ont rapproché la réalisation et la déclaration d’une trêve ».

Les médias israéliens ont révélé vendredi des « progrès significatifs » dans les négociations de Paris, auxquelles ont participé des représentants d’Israël, des Etats-Unis, de l’Egypte et du Qatar, tout en avertissant qu’il restait encore un long chemin à parcourir.

Le conseiller israélien à la sécurité nationale, Tzachi Hanegbi, a confirmé samedi à la presse de son pays que le cabinet de guerre israélien serait informé dans les prochaines heures de ce qui a été discuté à Paris, et a déclaré qu’il pensait également qu' »il sera possible d’avancer ».

Toutes les clés de l’actualité et des dernières nouvelles, dans le Chaîne WhatsApp El Independiente. rejoindre ici

A lire également